L'orange

Aus Französische Chanson-Texte auf deutsch
Version vom 28. April 2019, 19:56 Uhr von Dieter.kaiser (Diskussion | Beiträge) (Die Seite wurde neu angelegt: „L’orange (Gilbet Bécaud) Chorale: Tu as volé, as volé, as volé, tu as volé, as volé l'orange. Tu as volé, as volé, as volé l'orange du marchand…“)

(Unterschied) ← Nächstältere Version | Aktuelle Version (Unterschied) | Nächstjüngere Version → (Unterschied)
Wechseln zu: Navigation, Suche

L’orange (Gilbet Bécaud)

Chorale: Tu as volé, as volé, as volé,

tu as volé, as volé l'orange.

Tu as volé, as volé, as volé

l'orange du marchand.

Solo: Non! Vous êtes fous, c'est pas moi,

je n'ai pas volé l'orange.

J'ai trop peur des voleurs,

j'ai pas pris l'orange du marchand.

Chorale: Ça ne peut être que toi.

Tu es méchant et laid.

Y avait comme du sang sur tes doigts,

quand l'orange coulait.

Oui, c'est bien toi, qui l'as volée,

avec tes mains crochues.

Oui, c'est bien toi qui l'as volée

Y a quelqu'un qui t'a vu.

Solo: Vous vous trompez.

Je courais dans la montagne,

regardant tout le temps

les étoiles dans les cieux.

Vous vous trompez.

Je cherchais dans la montagne l'oiseau bleu.

               Refrain

Y a longtemps qu'on te guettait

avec tes dents de loup.

Y a longtemps qu'on te guettait.

T'auras la corde au cou.

Pour toi, ce jour. C'est le dernier.

Tu n'es qu'un sale voleur.

D'abord tu n'es qu'un étranger,

et tu portes malheur.

Solo: Ah non. Vous vous trompez.

Je courais dans la montagne,

regardant tout le temps

les étoiles dans les cieux.

Vous vous trompez.

Je cherchais dans la montagne

l'oiseau bleu.

Pas volè, pas volé . . . . .

Solo: J'ai pas volé, pas volé, pas volé,

pas volé, pas volé, pas volé l'orange.

J'ai pas volé, pas volé, pas volé

l'orange du marchand. Non, non, non.

Vous êtes fous. Non.

Chor: Tu as volé, as volé, as volé, as volé,

as volé, as volé l'orange.

Tu as peur. Jamais plus

tu ne voleras l'orange.

J'ai pas volé, pas volé, pas volé,

l'orange du marchand. J’ai rien fait.

Chorale: Tu as volé, as volé, as volé,

l'orange du marchand.

Tu la vois, elle est là,

la corde qui te pendra.